Plateau télé devant TPMP ! (Spoiler : on était un peu dedans)

Hier soir, c’était plateau télé devant Touche Pas à Mon Poste. Vu le succès de l’interview de Thierry Moreau sur notre site, on espérait secrètement être cité par l’équipe de TPMP, symbole de reconnaissance de toute la profession des journalistes médias, qui allait forcément revenir sur le petit tacle appuyé sur la personne de Matthieu Delormeau. SPOILER : le site leplateautele.com n’a été cité à aucun moment, Télé Star nous a été préféré. Oui, notre cœur a été brisé, mais c’est une tradition dans TPMP : peu importe la source de l’info, on préfère citer Télé Star ou Morandini, les rédactions alliées de l’émission.

img_8407

Donc, 19h10, on était sur C8 pour regarder TPMP. Fidèle téléspectateur de l’époque France 4 et D8, on comprend très vite qu’il faut éviter de faire des comparaisons si on veut s’épargner un mal de crâne. Autour de la table, des chroniqueurs qui auraient à peine eu la chance de venir un vendredi il y a quelques années : Raymond le livreur, Francesca Antoniotti, Bernard Montiel, Christine Kelly, Maxime Guény entourent les « historiques » Valérie Benaim, Jean-Michel Maire et Matthieu Delormeau. Je vous donne d’entrée la composition de la table mais il a bien fallu attendre 15 minutes d’émission avant que Cyril Hanouna ne leur donne la parole. En attendant, c’est un Hanouna show, où il parle sans s’arrêter, avec ses chroniqueurs juste là pour rire à ses vannes. Parfois, ils arrivent à placer une intervention, ou plutôt à sortir leur brosse à reluire. Matthieu Delormeau réussit ainsi à placer « Mon amour, je sens que tu vas être en forme ce soir », Maxime Guény réplique aussi tôt par un « Vous avez une forme olympique », sur quoi Jean-Michel Maire relance d’un « Il est très bon ». Des chroniqueurs conquis. En régie, on est aussi dans les starting-blocks, avec l’incrustation à l’antenne du tweet de @manubabatpmp « L’émission commence bien ». Seuls deux tweets seront publiés dans l’émission, c’est vrai que celui de manubabatpmp était particulièrement pertinent, cela aurait été dommage de s’en priver.

Un bon point : il semble qu’ils aient abandonné l’idée de mettre Kelly Vedovelli en potiche derrière Cyril Hanouna. Seraient-ils enfin sensibles aux accusations de sexisme ? Ah non, elle est juste malade et se fait remplacer par un autre mannequin. En bons experts médias, personne autour de la table ne se rend compte qu’il s’agit d’une ancienne candidate des Princes de l’amour, sur W9. Christine Kelly, ancienne membre du CSA, est songeuse et se permet une question des plus judicieuses à Cyril Hanouna « Est ce que Ratiba est votre délire ? ». L’occasion pour Cyril Hanouna de faire 5 minutes sur le sujet. TPMP n’est finalement plus une émission médias, c’est la chaîne Youtube de Hanouna.

img_8904

Après un quart d’heure de vide hanounesque, l’émission commence par un tour de table des chroniqueurs, pour savoir ce qu’ils ont fait dans les 24 dernières heures. Un prétexte pour passer les extraits qu’il ne fallait pas manquer à la télé ou quelques infos insolites issues d’internet. Au niveau des 24 heures, on est assez larges, vu que la plupart des extraits datent de dimanche. D’ailleurs, alors que Christine Kelly évoque le passage d’Aya Nakamura dans Clique, où elle dénonçait le racisme d’un directeur artistique qui voulait blanchir sa peau, Cyril Hanouna a une idée de happening. Appeler le patron de C8 en lui faisant l’intro de Djadja. Quand Franck Appietto ne répond pas, l’animateur de TPMP se permet un « Il ne répond pas ce bâtard ». Et les chroniqueurs enchaînent sur des blagues sur le possible licenciement du patron de Canal par Cyril Hanouna. Qu’ils sont cocasses ces petits chroniqueurs. Évidemment, Franck Appietto s’empresse de rappeler dans la seconde pour que le happening puisse se faire. Et ça finit en « je t’aime mon Francky », « moi aussi je vous aime ». N’essayez pas de faire ça avec votre patron, il n’y a que chez Canal que ça se passe comme ça.

Au bout de 40 minutes d’émission, Cyril Hanouna n’en peut plus du tour des tables des chroniqueurs « 19h50, on n’a toujours pas commencé l’émission, les chéris». C’est cruel, on vient de passer la partie la plus préparée de l’émission. On passe au moment du règlement de compte : Cyril Hanouna passe la parole à Matthieu Delormeau. Là, normalement, ça doit parler de nous. Dans son plateau télé, Thierry Moreau a nommé Matthieu Delormeau dans les animateurs qui le font zapper à la télévision, car il est selon lui « l’essence même de la vacuité et de la superficialité à la télé. Mais en fait non, il n’est pas vraiment animateur télé ». Un extrait difficile à digérer pour le chroniqueur de C8 et la réponse fut à la hauteur de sa vexation : très très violente. Matthieu Delormeau a déversé toute sa bile pendant deux minutes sur Thierry Moreau, le traitant globalement de raté de la télé. Une attaque totalement démesurée envers un ancien collaborateur de TPMP, sur laquelle personne n’a souhaité rebondir. TPMP, c’est avant tout une famille…

L’émission se poursuit dans la darka, avec la chronique intitulée le CSA, pour « Cizaire Scanne l’Actu », une chronique très très proche de ce que pouvait faire Jean-Luc Lemoine, même si Cédric Cizaire s’en défend. Plutôt que scanner l’actu, il scanne surtout Cyril Hanouna, un exercice adoré par l’animateur de TPMP. Le principe est de revenir sur les émissions précédentes et de montrer tous les travers de Cyril Hanouna : sa tenue vestimentaire, ses excès de flatterie, ses oublis et bien sûr ses coups de pute. Comme la fois où il a annoncé du bout des lèvres le prime « Enquête sous haute tension » produit par Bernard de la Villardière, en précisant « qu’il ne regardera pas ». La seule différence avec Jean-Luc Lemoine (on ne va pas juger l’humour, c’est à l’appréciation de chacun), c’est que Cédric Cizaire se concentre pour l’instant uniquement sur les in de l’émission et ne s’attaque pas aux off. À cet instant, on a une pensée pour Théo Macel, Adrien Lemaitre, Andreas Kastros qui ont eu, eux aussi, une chronique dans l’émission, avant de disparaître subitement. Le syndrome MétéoChameroy a vraiment fait de nombreuses victimes… 

Pour la dernière heure d’émission, Cyril Hanouna accueille la bande à Fifi et annonce Dorothée, à l’occasion de la sortie en salles du film « Nicky Larson ». Pour l’occasion, les équipes de TPMP ont préparé un florilège de happenings : une parodie de clips avec Bernard Montiel en « Nicky L’arziz », les chroniqueurs déguisés en personnages des années 90, un jeu de fête foraine où les perdants devront s’enfermer dans une Austin Mini et son parfum de la mort, et enfin un TOP 10 des images cultes des années 90. Pour ces images, la rédaction ne s’est pas trop emmerdée : elle a pioché dans le prime années 90 de Jean-Luc Lemoine. En télé, rien ne se perd, tout se recycle. L’adage est bien respecté chez TPMP. En guise de cadeau, Philippe Lacheau avait aussi amené des extraits inédits du film. Je ne sais pas si c’était le meilleur moyen de vendre son film mais bon c’était sympa de sa part.

Pour tous les téléspectateurs ayant un compte Twitter, il y avait quand même une grosse angoisse durant toute l’émission: comment Cyril Hanouna allait-il réussir cette transition entre le medley de Dorothée et les témoignages des rescapés de l’incendie meurtrier du XVIème arrondissement survenu dans la même matinée ? Leur présence était annoncée sur le compte Twitter de l’émission dès 18h. Heureusement, elles n’entreront jamais sur le plateau. Entre la présentation de la remplaçante de Kelly Vedovelli suite à sa gastro, le tour de table des chroniqueurs, la réponse de Matthieu Delormeau à Thierry Moreau, la chronique de décryptage sur Cyril Hanouna et la promo de Nicky Larson, c’est vrai que ça aurait été bizarre de voir ces rescapés témoigner, surtout que tout le monde était déguisé de manière grotesque sur le plateau. Vraiment une sage décision.

Bon sinon, on parle quand téloche, programmes, dernières news et scoops ? Ah bah ils lancent le générique de fin… 21h20 à l’horloge ? Ah oui quand même… Peut-être demain alors les médias ? 

img_8905