Dans les coulisses du casting de « Je suis une célébrité, sortez moi de là »

[Article hautement parodique]


Lundi 28 janvier 2019, Ara Aprikian reçoit l’équipe d’ITV, la société de production de la prochaine télé-réalité de TF1 Je suis une célébrité, sortez moi de là. Ensemble, ils doivent faire le point sur le casting des célébrités qui partiront en Afrique du Sud, fin février, pour le tournage de ce reboot de la célèbre émission des années 2000.

Ara Aprikian : Bonjour à tous. On est à un mois du tournage, je pense que c’était important de se voir pour faire le point sur le casting, savoir qui va partir en Afrique du Sud, quels noms on va pouvoir faire fuiter pour faire monter la sauce.

Franck Firmin Guion (président d’ITV Studios France) : Avant de commencer, je voulais savoir pourquoi il y avait monsieur Dechavanne et madame Boccolini autour de la table. Vous voulez qu’on les intègre au casting ?

Ara Aprikian (amusé) : Non, non, ce seront les animateurs du programme.

Franck Firmin-Guion : Ah. Je croyais qu’on était parti sur Denis Brogniart pour le côté « aventure » et Camille Combal pour attirer le jeune public. 

Christophe Dechavanne : Et bah non. Comme vous le voyez, on est plutôt parti sur nous pour le côté « disponible ».

Mélanie (assistante de Franck Firmin-Guion) : Un peu comme nous, pour nos célébrités. (Rires puis gros blanc)

Ara Aprikian (reprend la parole) : Comme je vous avais dit cet été quand on a décidé de relancer cette marque, on voulait un casting assez relevé, au moins du niveau du dernier Danse avec les Stars. On avait déjà Thierry Lhermitte qui était assez chaud…

Mélanie : Alors oui il était chaud, mais il attendait de voir le reste du casting. Du coup hier on l’a rappelé pour lui donner les noms et ça a raccroché d’un coup. J’ai essayé de le rappeler après mais ça tombait directement sur le répondeur. Un problème de téléphone sûrement… 

Ara Aprikian : Hmm oui oui sans doute. C’est dommage. Vous avez vu, comme je vous ai dit, avec la bande des Enfoirés ? Il y avait de quoi faire un beau cast’ là dedans.

Franck Firmin-Guion : Alors oui, on a contacté toute la bande, on est même remonté sur plusieurs années. Et je vous avoue qu’on n’a pas eu beaucoup de retours positifs.

Laurence Boccolini : Il ne faut que 10 noms, ça va. Déjà 2-3 Enfoirés, c’est pas mal.

Mélanie : Euh, on n’en a eu qu’une en fait : la chanteuse Laam.

Ara Aprikian : Elle n’est même plus dans les Enfoirés… Bon on se la garde de côté mais on ne valide pas pour le moment. (pensif) Quoi que… Elle pourrait se déguiser en chouette sauvage pour le décor. Il y a des chouettes en Afrique du Sud ?

Christophe Dechavanne : Mais vous avez qui exactement ? J’ai pas envie de me retrouver comme Foucault en Afrique du Sud avec Mickael Vendetta, Francky Vincent et toute une clique de bras cassés.

Franck Firmin-Guion : Non, non, ne vous inquiétez pas, il n’y a pas Francky Vincent.

Ara Aprikian : Bon, vous avez qui comme noms ? Je vous avais demandé un casting assez éclectique avec des chanteurs, des animateurs, des influenceurs et du people quoi.

Mélanie : On a respecté le cahier des charges, on a un peu de tout ça.

Franck Firmin-Guion : En animateur télé, on a réussi à avoir Julien Lepers.

Mélanie : Et point positif, on aura pas le voyage à lui payer. Il fait une animation sur une croisière en février en Afrique du Sud, il pourra faire une escale le temps du tournage.

Ara Aprikian : On n’a pas trouvé mieux en animateur ?

Franck Firmin-Guion : On avait contacté monsieur Dechavanne mais il nous avait raccroché au nez.

Christophe Dechavanne (gêné) : Non mais c’est pas contre l’émission, c’est juste que je préfère ne pas sortir de mon rôle d’animateur à la télévision.

Laurence Boccolini (surprise) : Et moi ? Pourquoi vous ne m’avez pas contactée ?

Ara Aprikian : Non mais Laurence, s’ils ne t’ont pas contacté, c’est parce qu’ils savaient que tu n’étais pas encore finie.

Christophe Dechavanne : Merci pour moi…

Ara Aprikian : Non mais ce n’est pas ce que je voulais dire. Bon OK pour Lepers et après ? Vous avez contacté d’autres animateurs ?

Franck Firmin-Guion : Oui, comme vous savez, on a contacté pas mal de monde. Mais que ce soit Tex, Charly et Lulu, Evelyne Thomas, Jean-Marc Généreux ou Sophie Favier, vous nous les avez tous retoqués.

Mélanie : Alors qu’ils étaient tous partants.

Christophe Dechavanne : Tu m’étonnes….

Mélanie : On est donc parti sur Aymeric Bonnery.

Christophe Dechavanne : Qui ça ?

Laurence Boccolini : Il est encore moins connu que les retoqués.

Mélanie : Non mais c’est normal que vous ne le connaissiez pas, c’est un animateur pour les jeunes. Il bat des records sur NRJ.

Ara Aprikian : Des records d’audience ?

Mélanie : Non des records de durée. L’an dernier, il a enregistré l’émission la plus longue le temps d’un week-end.

Ara Aprikian : Mouais. Bon, il est connu des téléspectateurs de TF1, de ceux qui regardaient Secret Story quoi. Et sinon, vous avez des sportifs ?

Franck Firmin-Guion : Alors là, on n’est pas mécontents de notre recrutement. On a réussi à avoir Brahim Asloum, champion olympique de boxe et Frédéric Bousquet, le champion de natation.

Ara Aprikian : Ah oui, pas mal. Ça, ce sont des noms sur lesquels on va pouvoir communiquer.

Mélanie : On a aussi Alexandra Rosenfeld, l’ancienne miss France. Seule condition, il faut aussi payer le voyage à Hugo Clément. Il profitera du voyage pour faire un reportage en Afrique du Sud pour Konbini.

Ara Aprikian : Il ne s’emmerde pas, ça va.

Mélanie : C’était elle ou Chloé Mortaud.

Ara Aprikian : Non mais on va lui payer son voyage, c’est bon. Il veut pas des chemises aussi tant qu’il y est ? 

Laurence Boccolini : Mais il est pas mal ce casting finalement.

Franck Firmin-Guion : Euh… attendez de voir la suite quand même….

Ara Aprikian : On va passer aux candidats de télé-réalité…

Mélanie : Alors là, on est pas mal : Capucine Anav est partante pour l’émission. Et coup de bol, elle a une petite actu en ce moment : son compagnon, le fils d’Alain Delon, sort un bouquin.

Christophe Dechavanne : Ah oui grosse actu.

Ara Aprikian : J’aime bien Capucine, ça va.

Franck Firmin-Guion : Et pour l’accompagner, on aura Giovanni Bonamy.

(Gros silence dans l’assemblée)

Franck Firmin-Guion : Giovanni Bonamy, l’influencer à 500 000 followers sur Instagram.

Laurence Boccolini : C’est qui encore celui-là ?

Mélanie : C’est le petit ami d’Hillary…

Laurence Boccolini (perdue) : Hillary ? Clinton ?

Mélanie : Alors je ne connais pas son vrai nom de famille mais dans le jargon, on l’appelle plutôt Hillary des Ch’tis.

Ara Aprikian : Et pourquoi on ne prendrait pas plutôt Hillary des Ch’tis ?

Franck Firmin-Guion : On peut voir avec elle, oui.

Mélanie : Normalement, elle est dispo. Elle a juste un show-case à la discothèque Le Pirate de Dunkerque fin février, mais elle nous a dit qu’elle pouvait annuler.

Christophe Dechavanne : On commence à bien creuser là…

Laurence Boccolini : Je comprends mieux pourquoi Brogniart et Combal n’ont pas voulu y aller.

Ara Aprikian : Arrêtez, le casting ne fait pas tout. Et puis c’est pas fini, il nous reste encore deux célébrités à trouver.

Franck Firmin-Guion (attrapant son carnet) : Qui je ne vous ai pas encore dévoilé ? Ah oui, alors là, on sera sur des personnalités très marquées TF1.

Christophe Dechavanne : Matt Pokora, Jenifer ?

Mélanie : Non, non, si on les avait eu, on vous l’aurait dit dès le début.

Laurence Boccolini : Ils sont encore moins connus qu’Hillary et son copain ?

Franck Firmin-Guion : C’est à dire que je suis pas sûr qu’elles rempliraient une discothèque, rien que sur leurs noms.

Ara Aprikian : Allez-y, balancez les doss’, ça sert à rien de faire un tel suspense.

Mélanie : Candice Pascal et Nilusi Nisanka.

Christophe Dechavanne : Non mais vous vous foutez de ma gueule ? À ce moment là fallait me dire qu’on pouvait amener n’importe qui, j’aurais demandé à ma voisine si elle était intéressée…

Ara Aprikian : Candice Pascal, voyons. C’est une danseuse de Danse avec les Stars.

Laurence Boccolini : Et l’autre, c’est une maquilleuse de Danse avec les Stars ?

Ara Aprikian : L’autre, j’en ai aucune idée. (Rires)

Franck Firmin-Guion : Nilusi Nisanka, c’est une ancienne Kids United, elle a joué dans Profilage l’année dernière.

Ara Aprikian : Ça va, ça fait déjà deux lignes sur son CV. On a de la matière pour faire un beau portrait de cinq minutes.

Franck Firmin-Guion : Et elle est connue des plus jeunes. C’est une bonne recrue, vous inquiétez pas.

Laurence Boccolini : Non, non, on ne s’inquiète pas. Christophe, éloigne-toi de cette fenêtre.

Ara Aprikian : De toute façon, c’est signé ?

Franck Firmin-Guion : Oui, oui, c’est signé.

Ara Aprikian : Par contre, je ne suis pas sûr qu’on le diffuse sur TF1… Plus ça va, plus je me dis que ça aurait plutôt sa place sur TFX…

Laurence Boccolini : Oui, ou sur MyTF1 c’est pas mal aussi….

Franck Firmin-Guion : Arrêtez, il n’est pas si mal ce casting.

Ara Aprikian : ….

Franck Firmin-Guion : Bon sur ce on va vous laisser, on a une nouvelle salve de Quatre Mariages pour une Lune de Miel à préparer… 

Christophe Dechavanne : De la grande qualité là aussi… Ara tu es bien sûr que j’ai signé les contrats ?