La conf’ de rédac de… TPMP

[Article hautement parodique]

Exclusif. Nous avons pu assister à la conférence de rédaction du talk à succès de C8, Touche Pas à Mon Poste. Plongée dans les coulisses de la préparation d’une émission qui rassemble plus de… près d’un million de téléspectateurs chaque… les bons soirs.

Cyril Hanouna : Les chéris, on n’a pas fait des scores dingues hier soir. Donc pour l’émission de ce soir, faut qu’on mette le paquet, de la darka, des doss’ médias. Pour le dernier TPMP de la semaine, j’aimerais vraiment faire un gros score au dessus du million.

Valérie Benaïm : Surtout que tu te rapproches des scores de Castaldi, là. (Rires)

Cyril Hanouna : Tant que je me rapproche pas des tiens, j’ai de la marge. (Rires)

Benjamin Castaldi (vexé) : Euh sans vouloir t’offenser Cyril, je présente aussi TPMP demain… Donc c’est pas vraiment le dernier de la semaine là… Enfin c’est juste une histoire de formulation quoi… 

Cyril Hanouna : Qu’est ce qu’il dit lui ? Bon allez on commence, j’ai pas envie d’y passer toute la matinée, je déjeune avec Mokhtar ce midi.

Valérie Benaïm : On n’attend pas la rédactrice en chef de l’émission pour commencer la réunion ?

Benjamin Castaldi : Ou le producteur artistique plutôt ?

Guillaume Genton : Bé je suis là.

Cyril Hanouna : C’est toi le producteur de l’émission en ce moment ? Enchanté. (Rires)

Guillaume Genton : Haha oui mon Cyril, ça fait quand même deux ans. Pour l’émission de ce soir, je t’ai écouté. On oublie le virage Balance Ton Post, tous en cravate et les débats chiants de lundi et on repart sur un gros virage médias, darka.

Valérie Benaïm : Avec tous ces virages, je commence à avoir la gerbe. (Rigole toute seule)

Benjamin Castaldi : Non mais Cyril a raison, il  faut recentrer TPMP sur les médias. C’est une excellente idée.

Cyril Hanouna : Bon on a quoi au programme de ce soir ?

Guillaume Genton : Bon déjà, y’a cette nouvelle émission qui arrive sur TF1…

Cyril Hanouna : J’aime pas.

Guillaume Genton : C’est une émission qui sera animée par Camille Combal.

Cyril Hanouna (se lève brusquement et mime un mawashi-geri) : Aaaaah, ne prononcez plus le nom de ce traître ici.

Guillaume Genton : Baba, on est obligé.

Cyril Hanouna : Verdez ne sera même pas là pour le déglinguer. On peut pas attendre la semaine prochaine pour en parler ? Que je lui dise quoi dire comme méchancetés à ma place. 

Benjamin Castaldi : Moi je peux le faire si tu veux.

Valérie Benaïm : Mais Benjamin, t’as déjà une hebdo et des primes. T’es plus obligé de faire ça. (Rires)

Cyril Hanouna (regarde son téléphone après une alerte push) : Ah, y’a un candidat de Top Chef qui critique le montage de l’émission, qui favoriserait plus certains candidats que d’autres.

Valérie Benaïm : Wouah quelle révélation, Top Chef est une émission de télé.

Guillaume Genton : Baba, tu veux qu’on invite la production pour qu’elle s’explique ?

Cyril Hanouna : Non, j’en ai rien à foutre de ça. On va inviter le candidat, pour qu’il chie bien sur M6. (Rires)

Benjamin Castaldi : Excellente idée, Cyril.

Valérie Benaïm : Encore une belle séquence qui nous attend.

Cyril Hanouna : Et sinon, mon Guillaume, qu’est ce que tu nous as préparé d’autres ?

Guillaume Genton : Pas grand-chose… Je voulais m’inspirer du hashtag #JeudiPhoto, j’avais demandé aux chroniqueurs de m’envoyer des bons doss’ photos mais il y en a que trois qui l’ont fait. 

Valérie Benaim : En même temps, vous nous en demandez tous les 10 jours, ça fait 50 fois qu’on fait une séquence sur des photos de nous étant gosses, j’en peux plus de voir la gueule de Verdez. J’en fais des cauchemars. 

Cyril Hanouna : Non mais c’est très bien, on va faire ça et on bricolera pour ceux qui n’ont pas envoyé de photos. De toute façon, on a rien d’autre.

Guillaume Genton : Comment je vais pouvoir bricoler ça, moi ?

Cyril Hanouna : J’en sais rien, tu te débrouilles. C’est toi le producteur. 

Valérie Benaïm : Ce soir, il va falloir que tu combles pas mal, j’ai l’impression.

Benjamin Castaldi : C’est là où il est le meilleur.

Valérie Benaïm (désespérée) : Mais tu t’arrêtes jamais, c’est pas possible.

Cyril Hanouna : On fera des happenings avec les invités s’il faut. C’est qui nos invités ce soir ?

Guillaume Genton : Olivier Dion et Carole Rousseau…

Cyril Hanouna : OK, je vais devoir combler de ouf. Non mais attends, si moi, j’ai Olivier Dion, il va avoir qui Castaldi en invité demain ?

Benjamin Castaldi : Sincèrement, je préfère pas savoir. Laissez-moi la surprise, s’il vous plaît. (Rires)

Cyril Hanouna : Non mais en plus Carole Rousseau on la reçoit toutes les deux semaines et j’arrête pas de dire qu’il faut pas regarder son émission. Elle a rien à foutre de ses soirées ou c’est comment ? Bon bref, pour l’émission de ce soir, on a quoi d’autre ?

Guillaume Genton : Les rubriques habituelles. Je vais préparer un magnéto sur l’actu people, on peut se faire un « des chiffres et des hmars » si tu veux ?

Cyril Hanouna : C’est naze mais vas-y, prépare nous ça. (Puis se tournant vers Valérie Benaïm) Tu l’as déjà préparé ton émission de ce soir, toi ?

Valérie Benaïm : Oui, oui, on avait validé la plupart des sujets hier soir et ce matin, on a bouclé le conducteur avec mon équipe sur les coups de 9h, comme d’hab.

Benjamin Castaldi : C’est là que tu vois que c’est vraiment un bon producteur. Il prépare son émission mais il n’oublie pas celles qu’il produit aussi.

Cyril Hanouna : Guillaume, t’iras piocher dans ce qu’ils ont préparé pour le C’est que de la télé de ce soir. (Rires)

Valérie Benaïm (Tout bas) : Quel batard !

Cyril Hanouna : Et dans le conducteur, tu me mets les 4/3 de Cizaire en fin d’émission.

Benjamin Castaldi : Wouah, belle promotion pour Cédric.

Valérie Benaïm : Qu’il fasse gaffe, quand même. Kastrinos aussi était en fin d’émission en début d’année. Maintenant, il n’a même plus le droit de poser un pied sur le plateau. (Rires)

Cyril Hanouna : Attendez, nouveau push Morandini, Jean-Pierre Pernaut est accusé de racisme par « Le Canard Enchainé ». Je crois qu’on tient une belle émission, mes chéris.

Benjamin Castaldi : De trois fois rien, il te fait une émission. Quel génie.

Valérie Benaïm : Arrêtez, Jean-Pierre Pernaut, c’est un pote. J’ai sa femme en chroniqueuse ce soir, en plus.

Cyril Hanouna : Super. Essaie de voir si elle veut venir en plateau pour nous dire si Pernaut est raciste ou pas.

Guillaume Genton : Et on fera un sondage sur Twitter pour demander leur avis aux fanzouzes.

Cyril Hanouna : S’ils savaient ce que j’en pense de leur avis. (Rires) Bon, les chéris, je pense qu’on a de quoi faire une belle émission. Guillaume, je compte sur toi, prépare-nous quelque chose de bien.

Valérie Benaïm : Surtout si tu veux garder ta place…

Cyril Hanouna : Non, il fait un excellent boulot, il sait que je l’adore. C’est la famille !

Benjamin Castaldi : Ah mince, je pensais pas qu’il était menacé à ce point. (Rires)

Cyril Hanouna : Arrêtez, miskine, il va finir par vous croire. Non, ce soir, on a tout ce qu’il faut pour faire une grosse émission, je sens qu’on va cartonner.

Avec une audience sur sa dernière demi-heure de 1,07 millions de téléspectateurs et 4,6 % de part d’audience, TPMP n’a finalement pas redressé la barre et reste loin derrière Quotidien. Lundi, l’émission prendra probablement un nouveau virage… Peut-être inviteront-ils Gad Elmaleh, histoire d’obtenir des conseils sur comment duper tout le monde.