L’ABCédaire de… Canal+

En long, en large, en travers et de A à Z, on a décidé de vous résumer l’histoire des chaînes de télévision française. Consonne, voyelle, voyelle… On commence avec le canal numéro 4,  j’ai nommé Canal Plus.

A comme Abonné : Espèce en voie de disparition

B comme Bonaldi Jérôme : Journaliste à l’origine du théorème de Bonaldi, qui veut qu’une séquence testée en répétition ne fonctionne jamais en direct. Synonyme : Carmouze.

C comme Cule un mouton : Sketch culte des Guignols d’Alain De Greef tentant d’expliquer l’humour Canal aux sages du CSA.

D comme Décodeur : Passoire haut-de-gamme donnant accès à de nombreux films, plus ou moins bons et plus ou moins habillés.

E comme Esprit Canal : Nostalgie des années Gildas.

F comme Farrugia Dominique : Assistant monteur aux débuts de Canal devenu patron de la chaîne dans les années 2000. Nul pour l’éternité, avec Bruno Carette, Chantal Lauby et Alain Chabat.

G comme Guignols : Marionnettes exécutées par des pantins.

H comme H : Série médico-géniale imaginée par Eric Judor et Xavier Matthieu, écrite par Bénabar, incarnée par Jamel, Eric et Ramzy, Catherine Benguigui, Sophie Mounicot et Jean-Luc Bideau.

I comme Investigation : Programmée le dimanche, le lundi, le mardi ou le jeudi, émission d’enquêtes rondement menée, révélant pas mal de choses. Trop au goût de Vincent Bolloré.

J comme Jour de foot : Émission culte du samedi soir avec tous les buts de Ligue 1 qui a vu passer tout ce qui se fait de meilleur au service des sports de Canal : Thierry Gilardi, Philippe Bruet, Herve Mathoux, Grégoire Margotton, Vincent Radureau, Nathalie Ianetta, Christophe Josse, Messaoud Benterki, Eric Besnard, Marie Portolano, Karim Bennani. Certains ont été oubliés ? Oui, on sait.

K comme Karl Zéro : Journaliste qui tutoie les politiques.

L comme Latex : Matière très présente sur la chaîne (cf Les Guignols et Premier samedi du mois)

M comme Météo : Sas du cinéma français.

N comme Nulle Part Ailleurs : Formidab’ pépinière de talents dirigée par Philippe Gildas. Succession assurée par Le Grand Journal, puis Quotidien.

O comme OM-PSG : Classico monté de toutes pièces par les dirigeants de Canal pour doper le championnat de foot français.

P comme Premier samedi du mois : Meilleure idée marketing pour vendre des abonnements Canal+ dans les années 80.

Q comme Burger Quiz : Meilleur jeu télé du monde.

R comme Rousselet André : Père fondateur de Canal+. Selon Michel Denisot, « un visionnaire, un créateur d’entreprise qui avait une longue vue. La création de Canal +, à l’époque, c’était avoir vingt ans d’avance »

S comme Salengro : Président à vie de la Présipauté de Groland.

T comme TMC : Canal bis.

U comme Un p’tit coup de Gibolin : Gimmick des Deschiens, amateurs de cette boisson miracle et fictive

V comme Vous pouvez reprendre une activité normale : Locution suivie à la lettre par les téléspectateurs de Canal depuis 2015.

W comme Wizman : chroniqueur tout terrain.

X comme Xxxxkzzzxxxxjjjjxxxxzzzzx : son du cryptage émis 5 minutes après le début d’un film ou d’un match de foot pour inciter le téléspectateur à acquérir un décodeur. Ancêtre du « Il vous reste 97 % à lire, article réservé aux abonnés »

Y comme Yeux dans les Bleus : Madeleine de Proust de tout supporter de foot ayant vécu dans les années 90.

Z comme Zapping : Sélection à moindre coût du meilleur et du pire de la télé de la télé des dernières 24 heures, devenue par le talent de Patrick Menais un des éditos le plus efficace sur la télévision. Souvent imité, jamais égalé.

BONUS : le petit Canal illustré

img_9884