Les animateurs et la pub : une longue histoire…

Le monde de la pub adore les animateurs télé pour leur proximité avec le public, ce lien si particulier qu’ils tissent tous les jours en squattant leur salon. Les annonceurs veulent les mettre dans toutes leurs publicités, quitte parfois à leur proposer un peu tout et surtout n’importe quoi. TOP 5 des pires collaborations entre animateurs télé et marques. Badoumbaam.

5 – Stéphane Bern

Avant de devenir l’ambassadeur des villages de vacances ‘Yelloh Village’ ou encore pour les vérandas ‘Akena’, Stéphane Bern avait surpris son monde en 2008 en tournant une campagne de publicité pour une pomme de terre. Bon, OK, pas n’importe laquelle : la Princesse Amandine. Les têtes pensantes de l’équipe de comm’ se sont évidemment dits que pour vendre leur Princesse, ce serait pas mal d’appeler le spécialiste des têtes couronnées. Et Stéphane Bern a accepté. C’est ainsi qu’on l’a retrouvé dans un salon bourgeois, nous dire qu’il en avait soupé des princesses, qu’il les préférait beurrées ou passées à la vapeur.

img_0196

4 – Benjamin Castaldi

On aurait pu mettre sa pub hyper cheap avec Loana dans une piscine gonflable pour enfants de ‘Gifi’ mais cet été, Benjamin Castaldi a fait beaucoup mieux (ou pire, c’est selon). Dans une pub pour ‘Comme j’aime’, le programme minceur qui nous casse la tête à longueur de journée télé (Bernard Canetti, on aura ta peau), Benjamin Castaldi nous fait le coup de la photo avant/après qui ne démontre rien. Avant, il était affalé sur son canapé avec son chien, après, il est debout et a changé son tee-shirt. Youhou super. Mais si Benjamin Castaldi en est réduit à faire de la pub pour ‘Comme j’aime’, c’est surtout parce que l’appli ‘DietStory’ qu’il avait lancé quelques années auparavant ne fonctionnait pas des masses.

img_0194

3 – Julien Courbet

En 2011, la marque ‘Art et Fenêtres’ cherchait une personnalité pouvant incarner la fiabilité de leur produit et surtout promouvoir les mérites de leur garantie à vie. Et faut avouer qu’ils ont été bien inspirés en faisant appel à Julien Courbet : le justicier du PAF, celui qui passe son temps à la radio à appeler les SAV pour régler les problèmes de ses auditeurs. Si un jour, vous avez un problème avec votre pose de fenêtres, appelez directement RTL, vous aurez très rapidement le directeur d’’Art et Fenêtres’ au bout du fil qui vous réglera le problème et vous offrira en compensation la pose d’une véranda et de deux-trois vasistas sur votre toit. #BonPlan

img_0193

2 – Julien Lepers

Quelques semaines après son licenciement de France 3 – sans avoir pu dire au revoir à son public, rendez-vous compte – Julien Lepers réapparaissait sur les internets dans une publicité pour ‘Volvic Juicy’. Là, vous vous dites que vous ne voyez pas le rapport entre la boisson et l’ex-animateur de Questions pour un Champion. C’est normal, personne n’a compris. Il s’est même un peu fait démonter dans la presse et sur les réseaux sociaux. C’est vrai que c’était un peu pathétique de le voir poser des questions façon QPUC et surtout de nous servir son gimmick « Ouais, ouais, ouais ». Pas pire que de le voir danser dans Danse avec les Stars mais pas loin.

img_0192

1 – Pierre Ménès

On finit ce TOP 5 avec l’homme-sandwich du PAF et il n’y a aucun rapport avec son régime alimentaire dans cette appellation : Pierre Ménès signe des contrats avec tout et n’importe quoi, sans forcément chercher une cohérence avec sa profession. Il peut parfois, comme quand il signe avec ‘Unibet’ ou ‘EA Sports’. Mais bordel pourquoi signer chez ‘Feu Vert’ ? Parce qu’il co-anime une émission avec Hervé Minou, c’est ça ? Ah non, pour être raccord avec le slogan de la marque « La patte de l’expert ». Mouais si on veut. Du coup, le gars se fait pas chier et signe aussi un contrat avec les magasins ‘Expert’. Logique. Mais les pare-brises ! C’est impossible de trouver une logique dans ce choix. Ah si ? On t’écoute Pierrot. « Des années que je suis fatigué d’entendre les mêmes publicités, des mêmes géants du vitrage automobile. Alors quand j’ai été approché par ‘Glass Express’, structure indépendante locale et animée par une motivation débordante, je me suis dit que c’était encore une bonne occasion de taper du poing sur la table ! Cela fait des années que les gens me voient comme un empêcheur de tourner en rond, je vais encore donner l’occasion de me voir comme un trublion ». OK c’est limite un acte militant sa pub pour un pare-brise.

img_0190

Ne croyez pas qu’on a oublié Karine Le Marchand et son « J’adore rire » dans la pub ‘Sanogyl’, Sandrine Quétier qui a « quitté » le monde de la télévision pour finir dans les pubs ‘Cdiscount’ ou encore Mac Lesggy qui s’amuse dans la rue avec sa brosse à dents électrique ‘Oral-B’, mais se remémorer tant de moments de gêne ne fut pas de tout repos.

Publicités