L’interview sous-titrée de Benjamin Castaldi

L’animateur de C8 Benjamin Castaldi a accordé un entretien au magazine ‘TV Mag’ afin de revenir sur sa saison pleine de succès, entre animation de bêtisiers sur les animaux, animation de bêtisiers sur la télévision et animation de bêtisiers de TPMP. Comme nous l’avions fait avec Cyril Hanouna, nous avons ressorti notre petite merveille de technologie, notre traducteur Ipokrizi 2000, pour déceler le vrai du faux.

Benjamin Castaldi : « Depuis début janvier, TPMP ouvert à tous est à 833.000 téléspectateurs en moyenne. On est content de l’émission, tout d’abord parce que c’est la seule qui accueille chaque semaine des gens en situation de handicap. On est très attachés à cela. Petit à petit, l’émission s’installe et, surtout, elle est un peu différente de ce qu’on fait le reste de la semaine. (..) Le plus compliqué était de ne pas singer Cyril Hanouna. Dans TPMP, l’animation repose à 100 % sur lui. Moi, je me repose plus sur la bande et sur les sujets. »

Traduction : Depuis que Cyril a compris que le vendredi, il y avait moins de monde devant la télé, il ne veut plus animer TPMP. Mais comme on sait jamais, sur un malentendu, on pourrait faire une bonne audience, il m’impose des chroniqueurs anonymes. Mais bon, moi, je m’en fous, tant que je suis à l’antenne, ça me va. Et puis, l’émission est différente de la semaine: moi, je respecte le conducteur et je laisse parler les chroniqueurs.

Benjamin Castaldi : « Si le fait que je présente des prime-time crée des jalousies au sein des chroniqueurs de TPMP ? Je ne crois pas. Peut-être pour Matthieu Delormeau qui en rêve ? (Rires.) Je ne suis pas certain que tous veuillent avoir un prime. Honnêtement, on est plutôt une bonne équipe. Il n’y a pas de jalousie, on se charrie beaucoup mais c’est plutôt bienveillant. Mon prochain prime-time sera Le Top des plus belles chutes à la télé, jeudi 11 avril. »

Traduction : Des chroniqueurs jaloux que j’anime des primes ? Nooon. Vous avez bien regardé la bande de bras cassés ? Soyons sérieux, c’est pas donné à tout le monde de pouvoir animer des bêtisiers. Enfin c’est surtout donné à moi car je dois être le seul à accepter. 

Benjamin Castaldi : « J’ai avancé vite et tout droit pendant longtemps. J’ai eu un premier choix compliqué quand j’ai décidé d’arrêter Secret Story et de quitter TF1. Je suis parti sur C8, où j’ai fait une erreur. J’ai été orgueilleux pour le coup. Je suis arrivé sur cette chaîne comme un coq et en disant: “Je suis animateur vedette, je n’irai pas à TPMP pour être chroniqueur”. C’était idiot de ma part. Puis j’ai fait un autre mauvais choix : celui d’aller sur NRJ12 ce qui m’a valu les onze premiers mois de chômage de ma vie. Après, j’ai été rappelé par Cyril pour animer le jeu Big Buzz Quiz et venir dans TPMP. »

Traduction : J’en ai fait des mauvais choix depuis mon départ de TF1 : mon départ de TF1, ça c’était déjà une belle connerie. Puis arrivé sur C8, je fais la connerie de mal parler de Touche Pas à Mon Poste. Je n’avais pas encore compris que sur cette chaîne, c’était l’animateur de TPMP, le patron. Et derrière, j’enchaîne les mauvais choix en signant sur NRJ12. Puis on s’est croisé à Pôle Emploi : lui venait pour recruter de nouveaux chroniqueurs, alors que moi j’y allais pour actualiser mes droits. Et là, ce fut le coup de foudre. Il m’a parlé de mon livre dans lequel je le traitais de despote, il m’a traité de tous les noms, il m’a même proposé un octogone. Du coup je lui ai dit que j’étais très intéressé par un poste de chroniqueur, j’étais prêt à raconter n’importe quoi sur TF1 car je suis faible et c’est comme ça qu’on s’est mis d’accord.

Benjamin Castaldi : « Je ne répondrai plus jamais aux questions d’argent ! Et le chiffre annoncé par un magazine télé concernant mon salaire pour un prime sur C8 (4000 euros, NDLR) est faux, comme toujours. Ça n’a pas de sens. Des gens qui lisent cela et qui gagnent le SMIC doivent être choqués. Mais, en dehors de choquer les gens et de nuire aux animateurs, je ne vois pas à quoi ça sert ! »

Traduction : C’est pas cool de balancer mon salaire. On essaie d’être proche des gens, de faire semblant d’être sensible à leurs problèmes et un mag’ télé balance que je gagne en deux heures ce que le français moyen gagne en deux mois. Quoi ? Moi, je n’hésite pas à balancer sur les copains ? Oh vous me faites chier.

Benjamin Castaldi : « TPMP fête ses neuf ans, c’est tout de même une incroyable aventure. L’émission a commencé sur une petite chaîne, France 4, et a réussi l’exploit de s’imposer. Cyril Hanouna surveille son émission et il est tout le temps en train de chercher, d’améliorer, de bouleverser le conducteur… C’est pour cela que ça fonctionne. Et il y a tellement de fans. »

Traduction : Je sais bien que j’en fais trop, j’ai bien conscience que ça peut choquer de l’extérieur mais si je veux continuer à animer des primes, c’est le service minimum. Sinon je sens que c’est Matthieu Delormeau ou Maxime Guény qui va animer le prochain ‘Top des meilleures vidéos de chats qui tombent’ et ça, je ne m’en remettrais pas.