TOP 5 de ces jeux télé qui promettaient le pactole

Une semaine qu’on nous bassine avec un pervers, qui a remporté plus de 800 000 euros dans un jeu télé. Ne voulant pas s’attirer d’ennuis, nous ne ferons pas un TOP 5 des pervers travaillant à la télé (mais nous avions déjà une idée pour le numéro 1). Nous avons plutôt opté pour une petite revue des jeux télé qui promettaient un gros pactole à leurs candidats.

5 – « Mission : 1 million » 

En 2000, M6 cherche à répondre au succès de Qui veut gagner des millions? sur TF1 en lançant Mission : 1 million. Le jeu est une adaptation de Greed, lancé par la Fox en 1999 pour concurrencer Who wants to be a millionaire qui cartonnait sur ABC. Mais, alors que le jeu a tenu une saison aux Etats-Unis, il n’est resté que 3 semaines à l’antenne en France. Les mauvaises audiences ont contraint la chaîne à déprogrammer le jeu, alors qu’il leur restait encore 10 numéros à diffuser.

C’est dommage pour Alexandre Delpérier qui avait quitté sa place très lucrative à la tête de Video Gag pour animer ce jeu mais les règles étaient tellement complexes que le public n’y a jamais rien compris. Et puis, soyons sérieux. Vous pensiez vraiment que Nicolas de Tavernost allait offrir 1 million de francs à qui que ce soit ?

img_0373
On a déjà galéré pour trouver le logo de l’émission, alors le plateau…

4 – « Super Million Question »

Un jeu coproduit par Benjamin Castaldi, diffusé sur NRJ12, qui vous propose de gagner un million d’euros, vous y croyez ? Mouais, c’est louche hein ? Un million d’euros, ça représente à peu près le coût de toutes les grilles cumulées de NRJ12 depuis sa création, donc difficile de les imaginer dispo pour les offrir à un candidat de jeu. Mais pour faire la blague, NRJ12 avait fait les choses en grand : une programmation en prime-time et l’animation confiée à Benjamin Castaldi qui avait encore une belle étiquette TF1 sur le dos.

Mais rien n’y fera : l’émission fait un flop d’audience. Quand on lit les règles du jeu, on comprend qu’il était quasi-impossible de gagner le million d’euros. Rares sont les fois où les candidats parviennent à la question à un million et cette question est folle. La réponse est comprise entre 0 et 999 et le candidat a 10 secondes pour trouver la réponse. Mais si le candidat n’a pas trouvé la bonne réponse au bout de la première seconde, c’est déjà 500 000 euros de perdus. Chaque seconde, la somme est divisée par deux et le gain final est à partager avec un téléspectateur.

img_0375

3 – « Money Drop »

Dans ce jeu, les candidats ont 250 000 euros dès le départ et peuvent repartir avec cette somme s’ils répondent correctement à 8 questions à choix multiples. La somme à gagner passe à 500 000 euros, avec l’introduction d’un lingot d’or qui permet de doubler ses gains sous certaines conditions.

Cette fois-ci, on est sur TF1, une entreprise solvable, les téléspectateurs peuvent donc croire en la promesse de gains. Le jeu présenté par Laurence Boccolini fonctionne très bien sur la case de l’access et est diffusé pendant 9 saisons, avec un record historique à 5,1 millions de téléspectateurs en mars 2014. Les 3 plus gros gains remportés par des candidats anonymes dépassent le million de francs, avec un record à 260 000 euros gagnés par Cécile et Philippe. Le vrai problème de ce jeu était en réalité le fait que les candidats jouaient en duo (comme dans la plupart des jeux d’aujourd’hui finalement) avec généralement un mec intelligent et un relou. Le mec intelligent donnant 99% du temps la bonne réponse alors que le relou hésitait entre les 4 réponses et faisait donc miser les liasses de billets sur plusieurs cases alors que son collègue était quasi sûr de sa réponse. Mais bim, moins 50 000 euros comme ça d’un coup, ça pique. Et t’as juste envie de changer de pote. Ou de le jeter dans la trappe.

img_0376

2 – « The Wall »

En janvier 2017, Ara Aprikian pense avoir trouvé le format du siècle avec un nouveau jeu pour son access : The Wall : face au mur. Le jeu cartonne aux Etats-Unis et promet des sommes folles aux gagnants. Dans le meilleur des cas, le duo de candidats peut gagner 1,8 millions d’euros, une somme jusque là jamais gagnée en France dans un jeu télé. On vous rassure, cette somme n’a jamais été gagnée et il était très, très improbable de la gagner. En plus de répondre aux bonnes questions, il fallait que les boules vertes qui descendent du mur finissent à chaque fois dans la case au plus gros gain et que les boules rouges, qui leur font perdre de l’argent, tombent dans les cases au plus petit gain.

Le plus gros gain remporté a dépassé tout de même les 300 000 euros mais le gain moyen était plutôt de 60 000 euros. On est loin des presque 2 millions d’euros promis mais ça reste une belle somme pour un jeu télé. Malheureusement, la mécanique du jeu laissait trop de place au hasard et a vite lassé les téléspectateurs.

img_0377

1 – « Qui veut gagner des millions ? »

En numéro 1, on retrouve le taulier des jeux télé à gros pactole : Qui veut gagner des millions ? Le format anglais s’est bien exporté, avec une soixantaine de versions dans le monde, et a été au centre de l’intrigue du livre Les fabuleuses aventures d’un Indien malchanceux qui devint millionnaire, adapté au cinéma par Dany Boyle sous le nom de Slumdog Millionaire.

Le jeu est plutôt simple : il faut répondre à plusieurs questions à choix multiples pour monter dans la pyramide des gains et espérer décrocher le million d’euros. À tout moment, le candidat peut décider d’arrêter pour repartir avec la somme engrangée, mais s’il décide de répondre à une question, il prend le risque de perdre tout ou une partie de son gain. En France, seuls trois candidats ont réussi à répondre correctement à la dernière question : les deux premiers ont gagné 4 millions de francs et la dernière a gagné un million d’euros, ce qui constitue le plus gros gain jamais remporté dans un jeu télé en France.

img_0378

Bonus : les règles du jeu Mission : 1 million récupérées sur le site Toutelatele.com 

Le jeu comprend 5 candidats qui ne se connaissent pas et qui vont essayer de répondre à une série de questions à choix multiples. Parmi eux, un capitaine qui a un rôle primordial puisque c’est lui qui va décider tout au long du jeu, et après consultation avec le candidat de son choix, s’il va conserver ou non la réponse donnée. Au cours du jeu, il y a un joker qui permet de retirer une mauvaise réponse. Les questions ayant une certaine valeur, le but est de répondre à un maximum afin de remporter la somme de un million de francs. Le final du jeu est l’épreuve du Terminator : une épreuve éliminatoire où un candidat, tiré au sort, affronte l’un de ses co-équipiers dans une question de rapidité. Le gagnant remporte les gains du perdant.

img_0372