Ces talk-show qui n’ont jamais vu le jour

Le talk-show est le Graal pour n’importe quel animateur. Aujourd’hui, nous avons fait les poubelles des chaînes télé pour dénicher 5 talks recalés après tournage du numéro zéro. Zéro, c’est le numéro de code pour les pilotes, rien à voir avec la qualité du rendu final. Quoique, on se demande…

5 – « Quelle heure Estelle ? »

En 2007, M6 souhaite lancer un talk-show pour renouveler son offre en access prime-time, autour d’Estelle Denis. L’animatrice a réussi à s’imposer avec 100 % foot, et la chaîne veut la tester sur une case un peu plus exposée que le dimanche après minuit. Pour l’accompagner dans ce projet, Estelle Denis fait appel à son acolyte Pierre Ménès, expert à peu près en tout, principalement en pas grand chose, et M6 lui colle une bande de chroniqueurs tout en récup’ : Pierre Mathieu, transfuge de Canal+ au placard depuis la plantade de son Morning, feu Georges Chétochine, le comportementaliste de Bataille et Fontaine devenu juré de l’Inventeur de l’année sur M6, et Eve Angeli, chanteuse dans le creux de la vague reconvertie dans la télé-réalité avec une prestation remarquée dans La Ferme Célébrités et une remarquable dans La vraie vie d’Eve Angeli diffusée sur le groupe M6. Le seul truc qui donnait envie dans ce talk, c’est son titre : Quelle heure Estelle ? mais ça ne suffisait pas pour faire une émission. Quelques mois plus tard, Estelle Denis décrochera quand même l’access, mais avec 100% mag et sans cette équipe de bras cassés.

img_0466

4 – « Les épinglés »

Le pilote le plus fou de l’histoire de la télé. En 2015, Christophe Dechavanne y croit : il a enfin récupéré un talk-show sur TF1. La case du jeudi soir, en deuxième partie de soirée, est pour lui, avec un concept dans l’air du temps : entouré de chroniqueurs de gauche et de droite, l’animateur reçoit des invités, anonymes ou non, qui se sont fait épingler dans les médias. Du buzz, du clash, on sent que Dechavanne va pouvoir cartonner avec ça. Problème, ça part trop fort dès le pilote avec Francis Lalanne qui pète un câble et met une grosse gifle à Charles Consigny, après que ce dernier lui ait fait remarquer que son dernier clip était nul et qu’il ne ressemblait rien dans son accoutrement. Difficile de donner tort à Consigny sur ce coup-là. L’incident fait le tour des médias et enterre le projet avant même sa première diffusion. Et Christophe Dechavanne n’a toujours pas récupéré un talk depuis…

img_0469

3 – « J-1 avant le week-end »

En 2009, TF1 souhaite confier à nouveau un talk-show à Sébastien Cauet, un an après avoir mis fin à La Méthode Cauet, sur sa case du jeudi soir. L’animateur qui a percé avec son humour sous la ceinture et ses invitées très sexy d’après minuit veut se façonner une nouvelle image, avec un côté plus fédérateur. Exit Cécile de Ménibus, Miko et Cartman et place à de vrais journalistes sérieux. Bon, le seul nom qu’on a retrouvé dans les archives du web, est celui de Christophe Beaugrand… Mais Cauet avait réussi à recruter des chroniqueurs sympas quand même : Gonzague, le roi des caméras cachées sur le web, et surtout Jérôme Commandeur. Selon ‘Le Parisien’ de l’époque, le pilote de J-1 avant le week-end n’aurait pas du tout plu à la direction de TF1 et avait donc mis de côté le projet. Cauet avait tout de suite démenti, évoquant « une stratégie délibérée de diffuser des infos alarmistes depuis quelques jours sur Cauet et sa société ». Quelques mois plus tard, l’émission arrivera à l’antenne sous le nom de Ça va s’Cauet et cette fois-ci c’est le public qui ne sera pas convaincu.

img_0465

2 – « La vie du bon côté »

Avant que C à vous ne s’installe sur France 5, la chaîne a envisagé plusieurs pistes pour son access et Eglantine Eméyé était en bonne position pour décrocher la case, avec un talk autour de l’art de vivre. Ouais pas ouf le thème. La vie du bon côté, sur le papier, ça ressemblait pas à l’émission la plus fun du Paf. Du côté du cast’ des chroniqueurs, ce n’était pas bling-bling non plus : Sonia Dubois, dont la carrière télé n’est pas dingue depuis la fin de Frou-Frou, Julie Imperiali, coach sportif du couple Sarkozy, François Leverne, vu plus tard dans Comment ça va bien avec Stéphane Bern mais aussi Gregory Poitier, chroniqueur sur les Maternelles. Vous imaginez bien qu’Eglantine Eméyé n’a pas pesé bien lourd face à la bande d’Alessandra Sublet.

img_0468

1 – « Petits battles entre amis »

En 2017, France 2 a pas mal galéré avec ses après-midis. La chaîne a lancé un grand appel d’offres pour l’ensemble de ses cases de 14h à 18h et Sophie Davant avait tenté de récupérer un créneau, après s’être fait injustement débarqué de Toute une histoire. Bon, par contre, le gars qui a inventé le concept de son émission, il en fumait de la bonne. Pendant que Sophie Davant recevait une invitée, discutait de son actu, tout ça, on pouvait trouver un as de la déco qui refaisait un pan de mur, un pâtissier qui s’occupait d’un gâteau d’anniversaire et d’autres candidats qui s’affrontaient sur des épreuves de danse et de chant. Et au milieu de tout ça, Dycosh, un jeune youtubeur, qui devait compter les points attribués par le public. Evidemment, le projet n’a pas été retenu. Mais on aimerait bien voir à quoi pouvait ressembler cette émission bien barrée.

img_0467

Si vous ne comprenez pas ce que Cauet fait dans ce Top5 avec son émission pas vraiment recalée, c’est juste qu’on s’en est rendu compte trop tard. Merci à l’oeil attentif et à la mémoire télévisuelle de @lamediasphere.