TOP 5 des fidèles de Bolloré

En affaires ou à la télé, Vincent Bolloré a la réputation de ne faire confiance qu’à ses gars sûrs. Nous vous proposons donc un petit tour d’horizon des 5 animateurs qui doivent une grande partie de leur carrière télé au dirigeant breton.

5) Philippe Labro

Moonlight shadow de Mike Oldfield en boucle, les caméras de vidéo-surveillance dans les couloirs de la Tour Bolloré à Puteaux, le globe qui tournait en boucle avant de se dédoubler pour former un 8, la mascotte Thui-Thui, c’était lui. Philippe Labro a créé avec Vincent Bolloré la chaîne Direct 8, avec pour ambition d’en faire une chaîne tout en direct. Depuis, la chaîne a pas mal changé de stratégie mais Philippe Labro est toujours là. Son talk Langue de bois s’abstenir, qui a vu passer tous les éditorialistes du PAF, est présent sur la grille depuis 2008, même si son horaire est de plus en plus tardif. Et depuis 2015, il participe à la « reprise en main » de feu iTélé et finit même président d’honneur de la chaîne. Une fidélité bien récompensée.

img_0591

4) Caroline Ithurbide

L’actuelle chroniqueuse de TPMP a fait toute sa carrière télé sur la 8. Recrutée par le duo Bolloré-Labro à la création de la chaîne, elle a animé toutes les émissions possibles : une matinale, un late-show, des émissions de bien-être et aussi des prime-time. Sur la 8, elle a même rencontré l’amour, en la personne de Boris Erghott qui co-animait des émissions avec elle. Les Chouchou et Loulou du pauvre, en quelque sorte. Lors du rachat de la chaîne par le groupe Canal, elle ne garde que les bêtisiers mais se fait une place de chroniqueuse chez Laurence Ferrari. Et depuis le retour aux affaires de Bolloré, elle est invitée plus régulièrement à la table de TPMP. C’est sur ce plateau d’ailleurs qu’elle révélera qu’elle fantasme sur Vincent Bolloré…

img_0590.jpg

3) Clélie Mathias

Recrutée elle-aussi pour le lancement de la chaîne en 2005, Clélie Mathias fait ses débuts à l’antenne sur Direct 8, où elle présente les informations et la matinale Direct Matin, nom du journal gratuit de Bolloré, intégration verticale tout ça… Si elle avait été visionnaire, elle aurait pu déposer le hashtag #TPMP quand elle animait Touche Pas à Ma Planète sur Direct 8. Son parcours est assez linéaire : présentatrice des différentes éditions des journaux de Direct 8, elle bascule sur Itélé lors du rachat par Canal. De rédactrice en chef de l’édition du midi, elle passe présentatrice d’Info soir le week-end. Puis quand Bolloré met la main sur la chaîne info, elle est propulsée présentatrice de la matinale, le prime-time de Cnews. L’industriel breton n’a pas à s’en faire, ce n’est pas Clélie Mathias qui ira se plaindre de ne pas pouvoir parler des problèmes judiciaires de son patron à l’antenne.

img_0595-e1555452323374.jpg

2) Rachel Bourlier

Tout le monde se souvient de Rachel Bourlier, chroniqueuse de Jean-Marc Morandini en pleine période de grève à Itélé. Mais si vous savez!, celle qui récitait des pages Wikipédia à l’antenne dans une émission totalement improvisée, où même sa fille était intervenue en tant que correspondante aux Etats-Unis… en direct de Londres. Bref, en pleine période de crise, Vincent Bolloré a pu compter sur celle qu’il avait recruté à la création de Direct 8, pour lui confier l’animation de Zap’8. En même temps, elle était plutôt dispo : sa seule actu était une interview dans un tabloïd anglais pour parler de sa courte relation avec Jude Law… Vincent Bolloré a réussi à la recaser sur ses chaînes, en tant que chroniqueuse de Julien Courbet dans C’est que de la télé, puis de William Leymergie dans William à Midi.

img_0593.jpg

1) Jean-Marc Morandini

Impossible de faire ce TOP 5 sans parler de Jean-Marc Morandini. Vedette de Direct 8 de 2006 à 2012, l’animateur bloggeur a été écarté en 2012, par la direction de Canal+. Quand Vincent Bolloré revient aux manettes, il offre une occasion à son animateur de laver l’affront, en lui proposant une tranche d’information sur la chaîne iTélé. Deux semaines plus tard, le MorandiniGate éclate, qui se conclut par une mise en examen pour corruption de mineur aggravée de l’animateur. N’importe qui aurait vu sa carrière télé s’arrêter avec une telle actu judiciaire mais non. Vincent Bolloré ne lui en tient pas rigueur et l’impose même à l’antenne un mois plus tard. Une longue période trouble s’ouvre pour la chaîne info et s’achève avec le départ des journalistes les plus emblématiques de la chaîne. Certains en concluront que Jean-Marc Morandini a joué le rôle d’épouvantail, permettant à Vincent Bolloré de faire le ménage dans sa rédaction. Depuis, l’animateur est toujours à l’antenne sur Cnews, et toujours en attente d’un jugement…

img_0592