[Eurovision] Margaux Savarit : « La France peut prétendre à un TOP 10, voire plus ! »

le

Cette semaine, ‘Le Plateau Télé’ a convié les plus grands experts de l’Eurovision pour nous raconter la singularité de cette compétition et se livrer au jeu des pronostics. Au tour de Margaux Savarit, journaliste pour le site ‘Eurovision France’, de passer au crible la compétition et ce cru 2019 !

LPTV : Pourquoi faut-il regarder la prochaine édition de l’Eurovision ?

Margaux Savarit : Et pourquoi pas ? Car c’est le plus grand show musical au monde ! On y découvre de nombreux talents dont on n’aurait jamais entendu parler autrement. De plus, l’Eurovision permet de mettre en valeur des artistes et de passer au-delà des considérations politiques de chaque pays, normalement… L’édition 2019 promet d’être grandiose et rassemblera d’anciens candidats emblématiques du concours : Verka Verduchka, Eleni Foureira, Mans Zelmerlöw et bien entendu Netta Barzilai. Par ailleurs, l’Europe est actuellement dans un moment difficile de son histoire, avec notamment les péripéties du Brexit. L’Eurovision permet ainsi de rassembler tous les pays européens au sens large, autour d’une grande fête culturelle. Et le concours permet aussi de revoir sa géographie et sa connaissance des drapeaux !

LPTV : Quels sont vos candidats préférés (sans aucune considération de classement) ?

Margaux Savarit : J’ai un gros coup de cœur pour le représentant suédois, John Lundvik. Il est solaire, accroche bien la caméra et sa prestation est juste parfaite. C’est également le titre que j’écoute le plus depuis sa sortie ! Je me souviens encore lorsque je l’ai découvert au Melodifestivalen en février dernier. Ensuite, j’aime bien le représentant suisse, Luca Hänni. Il faut avouer qu’il est talentueux et… craquant ! J’apprécie également mettre sa chanson à fond chez moi et tenter de reproduire (piteusement) sa chorégraphie. Danse avec les stars, ce n’est pas pour demain ! Mais mon pêché mignon Eurovision cette année est l’Espagne. Qui aurait pensé que je dirais ça un jour ? Le titre de Miki donne la pêche, même la super pêche quand il fait gris dehors. On a directement envie de se trémousser dès les premières notes. Et il est très sympathique et parle très bien le français ! Trop mignon… Je n’oublie bien sûr pas Bilal, notre super représentant français qui vit son rêve d’enfant. Il est touchant et j’apprécie sa façon d’être, de s’assumer et d’aller de l’avant, peu importe les critiques.

LPTV : Quelle chance de victoire pour Bilal Hassani ?

Margaux Savarit : D’après les bookmakers : 11 %. Personnellement, je pense que la France peut prétendre à un beau TOP 10, voire plus !

LPTV : Qui pourrait créer la surprise ?

Margaux Savarit : Et pourquoi pas la France ? La prestation est intense et remplie d’émotion. Alors, pourquoi ne pas rêver à une victoire de Bilal ? Sinon je pense forcément au groupe BDSM islandais, Hatari. Ils sont tellement dans leur monde et propose un titre qui n’est pas sans rappeler le groupe finlandais Lordi victorieux en 2006. En tout cas, on se souviendra d’eux dans les annales de l’Eurovision !

LPTV : On finit avec un prono : qui finira aux 3 premières places ?

Margaux Savarit : Difficile question ! Les bookmakers n’ont pas été très précis ces dernières années. Mais si je me fie à mon instinct, je dirais : la Suède, les Pays-Bas et l’Islande, sans conviction pour les deux derniers. À l’heure actuelle, je vois vraiment la Suède remporter une nouvelle fois le trophée. Mais tout peut encore changer jusqu’à samedi !

img_0960