[Eurovision] Sébastien Barké : « Je n’en peux plus d’entendre que le concours est ringard »

le

Cette semaine, ‘Le Plateau Télé’ a convié les plus grands experts de l’Eurovision pour nous raconter la singularité de cette compétition et se livrer au jeu des pronostics. On termine cette semaine spéciale Eurovision avant la grande compétition avec le point de vue de Sébastien Barké, journaliste chez ‘Télé Loisirs’ et ‘Télé 2 semaines’, évidemment spécialiste de l’Eurovision.

LPTV : Pourquoi il faut regarder la prochaine édition de l’Eurovision ?

Sébastien Barké : Parce que le suspense va être à son comble. Pour la première fois depuis des années, le Concours est très ouvert. Tout va se jouer lors de la finale. Les propositions artistiques sont variées, et il y en aura pour tout le monde. Et celles et ceux qui n’ont pas regardé le concours depuis des lustres verront son évolution. J’en peux plus de m’entendre dire par des gens qui ne regardent pas le Concours que « c’est ringard ». Aujourd’hui, l’Eurovision est le show musical le plus regardé au monde. L’immense majorité des pays le prennent au sérieux. Mais ça reste aussi un pur divertissement, avec — heureusement ! – quelques tableaux totalement WTF pour alimenter les chroniques d’Étienne Carbonnier (Quotidien). Ah oui, y a Madonna, aussi.

LPTV : Quels sont vos candidats préférés (sans aucune considération de classement) ?

Sébastien Barké : L’Islande ! En découvrant le clip du groupe Hatari il y a quelques mois, j’ai tout de suite été happé par leur univers on ne peut plus sombre. Je ne fais pas dans le BDSM, mais c’est fascinant ! Je trouve la voix du chanteur difficilement supportable sur les couplets, mais je n’arrête pas d’y retourner. En fait si, je suis peut être un peu maso… Les Pays-Bas, avec Duncan Laurence : parce que j’adore m’époumoner sous la douche sur le refrain. Je trouve la mélodie hyper efficace et c’est l’un des rares titres que j’écoute en boucle. La Norvège, avec Keiino : c’est de la soupe telle que je l’aime. Fun, facile à retenir, hyper consensuel. Autant dire qu’avec tout ça, elle ne fera donc pas un bon résultat !

LPTV : Quelle chance de victoire pour Bilal Hassani ?

Sébastien Barké : Les chances de Bilal se sont améliorées avec la mise en scène aboutie et pertinente qu’il propose. J’ai même du mal à me dire que c’est la France qui propose ça. Je n’ai pas l’habitude. La chanson prend enfin la dimension qu’elle aurait dû avoir au moment de Destination Eurovision. Cela dit, elle est peut-être moins fédératrice (dans le cadre du concours, j’entends) que d’autres titres qui me semblent plus efficaces. Je suis très mauvais en pronostics. L’an passé, j’avais quelques espoirs… Je ne pense pas que l’on gagne. Ce qui, du coup, est peut-être bon signe pour Bilal ! Il devrait, quand même, faire un bon résultat.

LPTV : Qui pourrait créer la surprise ?

Sébastien Barké : L’Islande ! Je pense que le pays, qui n’a jamais gagné, pourrait être soutenu par le public. L’Australie aussi pourrait surprendre !

LPTV : On finit avec un prono : qui finira aux 3 premières places ?

Sébastien Barké : Islande, Pays-Bas, Suède.

tumblr_ppiep1GVif1ve0tpzo5_500.gif