The Voice VS Eurovision : le match des télé-crochets

Ce soir se joue le classico des télé-crochets : The Voice, émission créée en 2010 par le roi de la télé-réalité John De Mol, face au concours Eurovision de la chanson, créé en 1956 par Marcel Bezençon. Et autant casser le suspense tout de suite, TF1 a beau démarrer les prestations en direct ce soir, c’est France 2 qui ouvrira le champagne demain matin à la publication des audiences. Voire avant, en cas de victoire de Bilal Hassani.

Depuis le lancement de The Voice, l’émission animée par Nikos Aliagas s’est confrontée à 5 reprises au concours européen. Pour les deux premiers affrontements, ce fut une victoire nette pour TF1 avec à chaque fois la finale de son télé-crochet. La victoire de Yoann Fréget en 2013 devant près de 7 millions de téléspectateurs et celle de Kendji Girac devant 6,2 millions de personnes ont ainsi largement dominé Amandine Bourgeois puis le duo Twin-Twin, qui avaient moins de 3 millions de téléspectateurs de leur côté. Mais le concours de l’Eurovision était diffusé à l’époque sur France 3.

the voice eurovision.PNG

En 2015, France Télévisions décide de mieux exposer son concours, en le diffusant sur sa chaîne premium France 2 et en mettant le paquet niveau communication autour de sa candidate Lisa Angell. Pas de confrontation avec The Voice, dont la saison 4 s’est achevée plus tôt que d’habitude, mais une audience canon, avec 4,4 millions de téléspectateurs, 27,6 % de part d’audience sur l’ensemble du public et des scores au-delà des 20 % sur les cibles commerciales. Des audiences multipliées par 2 pour le concours d’Eurovision.

L’année suivante, TF1 programme de nouveau la finale de The Voice face à l’Eurovision, en espérant récupérer le leadership côté audiences. Mais le dispositif de France 2 pour l’Eurovision continue de s’améliorer et en choisissant Amir, la délégation française fait naître, pour la première fois depuis la candidature de Patricia Kaas, l’espoir d’une victoire française. Côté audiences, TF1 et France 2 sont au coude-à-coude avec près de 5 millions de téléspectateurs en moyenne chacun, mais Amir cartonne sur les cibles commerciales avec 31 % de part d’audience sur les ménagères et 30 % de part d’audience sur les 25-49ans.

Depuis, le concours Eurovision est devenu une machine de guerre, développant de mieux en mieux la communication autour de l’artiste représentant la France, et en faisant monter la sauce des mois à l’avance. En 2018 a été ainsi lancée une émission dérivée, Destination Eurovision, permettant aux téléspectateurs de choisir le candidat français. En face, The Voice peine à trouver un second souffle. En 2017, le concours de l’Eurovision réunissait en moyenne 400 000 téléspectateurs de plus et obtenait 6 points d’audience de plus que The Voice. L’année suivante, l’écart s’est creusé avec 600 000 téléspectateurs et 7 points d’audience de plus pour France 2.

cibles eurovision.PNG

Contrairement à d’autres succès de France Télévisions, le concours Eurovision a le défaut de taper de gros scores sur les cibles commerciales. The Voice, déjà en difficulté cette saison, va avoir beaucoup de mal à résister ce soir. Et même si le passage de Bilal Hassani n’est prévu qu’à 22h41, il n’est à n’en pas douter que le concours va réussir à attirer un large public, et ce dès le début de l’émission.

Crédits photo : Stella Pictures / BestImage