L’ABCédaire de Quotidien

En long, en large, en travers et de A à Z, on continue de résumer l’histoire des émissions de télévision avec Quotidien !

A comme Autopromo : Pratique qui consiste à profiter de l’audience de Quotidien pour promouvoir les productions plus faiblardes de Bangumi.

B comme Bad Buzz : Film qui a bien ralenti la carrière d’Eric et Quentin, relégués le vendredi soir en fin d’émission.

C comme Cyrille Eldin : Journaliste perdu en route pendant le déménagement de Canal à TMC.

D comme Dérush : Activité qui consiste à regarder des heures et des heures d’émission pour une séquence qui ne durera pas plus de 15 secondes. Respect Laurent Macabiès et Etienne Carbonnier.

E comme Ego Clément : Journaliste qui oubliait parfois de filmer les personnes qu’il interviewait.

F comme Flash Mode : Séquence de mode vestimentaire incarné par un gars habillé comme un gigolo de thé dansant, mocassins à gland compris.

G comme Grand Journal : Ancêtre de Quotidien.

H comme Hellfest : Festival de musique qui permet chaque année de voir de gros Q dans le petit.

I comme Interview : Exercice extrêmement douloureux que Yann Barthès continue pourtant de s’infliger. (synonyme : ramer)

J comme « Je ne connais pas les audiences de mon émission » : Mytho servi par Yann Barthès avant chaque rentrée.

K comme K-Maro : Membre important de la playlist d’Alison Wheeler, aux côtés de Willy Denzey, Leslie et Tragédie.

L comme La république c’est MOI : Gimmick de Mélenchon capté à l’insu de son plein gré par les caméras de Quotidien.

M comme Morning Glory : Zapping des matinales radio qui nous permet de suivre les différentes colorations capillaires de Guillaume Durand.

N comme (Mathieu) Noël : Le Nabilla de Quotidien. Annoncé comme la grosse recrue de la rentrée pour finalement ne faire que passer.

O comme Oreillette : Meilleure alliée de Yann Barthès durant une interview.

P comme Pancarte : Sous-titrage low cost de Yann Barthès qui ne donne qu’un mot sur dix aux malentendants. Bon courage pour suivre…

Q comme Quotidien : Rythme des branlées d’audience infligées à Hanouna.

R comme Ramirez Alex : Alerte enlèvement. Si vous disposez d’informations permettant de le retrouver, n’agissez pas seul.

S comme Sans Transition : Méthode piquée aux Guignols pour ne pas s’emmerder à écrire des lancements. « Merci Lilia. Chaouch express »

T comme Transpi : Chronique de sport, animée par un mec qui a séché tous les cours d’EPS au collège.

U comme « Un mot »  : « Résumez en un mot » question récurrente posée par Yann pour ne pas se faire chier à pitcher le film/livre de l’invité.

V comme Vingt heures médias : Chronique de Julien Bellver qui parle d’actu médias et si y’a rien à dire, d’actu traitée par les médias.

W comme Weill Martin : Bernard de la Villardière en chemise Kitsuné.

X comme La croix faite sur Hugo Clément : Contraint d’aller faire sa promo dans C à Vous ou TPMP, pour une vulgaire histoire de chemises.

Y comme Yann Barthès : Journaliste souvent décrit comme un bobo bien-pensant parisien par des bobos mal pensants parisiens.

Z comme Zoom de l’actu : Rubrique de Lilia Hassaine qui consiste à s’intéresser à un fait d’actualité, contrairement au Moment de Vérité de Salhia Brakhia qui se concentre sur un fait d’actualité ou le Chaouch Express qui lui, fait le tour d’un sujet d’actualité.