The Voice, Koh Lanta : des audiences de moins en moins exceptionnelles

Comme toutes les marques, Koh Lanta et surtout The Voice s’usent avec le temps. Ces dernières années, on assiste en effet à la fin du caractère exceptionnel des audiences réalisées par ces deux programmes de divertissement.

La chute spectaculaire de The Voice

Lancé en 2012 par TF1, The Voice a surpris tout le monde lors de son arrivée en France. Même si ce format hollandais imaginé par le père de Big Brother avait fait ses preuves dans plusieurs pays, le lancement du show avait impressionné avec 9,3 millions de téléspectateurs dans la case la plus difficile de la semaine : le samedi. La moyenne de la saison s’était établie à 7,8 millions, quasiment 2 millions de téléspectateurs de plus que la moyenne des primes de TF1 cette année-là. C’est dire le succès exceptionnel de cette nouvelle marque pour la Une ! Un an plus tard, en 2013, The Voice est même parvenu à améliorer son score, avec une moyenne de 8,0 millions de téléspectateurs. Une prouesse.

Depuis, l’émission a amorcé une inexorable chute, qui s’est accélérée depuis 2018. Cette année, la 8ème saison de l’émission peut même être qualifiée d’accident, avec 1 million de téléspectateurs perdu en un an. La plus forte chute enregistrée entre deux saisons. Ainsi, 4,7 millions de téléspectateurs en moyenne ont suivi la dernière saison de The Voice, rejoignant le niveau des premières parties de soirée de TF1. Les scores sur la cible commerciale majeure, les femmes responsables des achats âgées de moins de cinquante ans, sont aussi orientés à la baisse, avec 32% de part de marché contre 36% il y a un an et 42% il y a deux ans.

Koh-Lanta à la baisse aussi mais affiche une meilleure résistance

Le constat est moins préoccupant pour Koh-Lanta. Déjà par son extraordinaire structure d’audience. Si l’adaptation française de Survivor a perdu du terrain depuis son lancement en France en 2001, avec une accélération de la chute des audiences depuis 2017 comme nous allons le voir plus tard, elle est à part dans le PAF avec une audience étonnamment jeune quand le média télé ne cesse de vieillir. Un seul chiffre pour illustrer cette réalité : quand seulement 37% des téléspectateurs de la télévision française ont moins de 50 ans, cette part monte à 63% pour les fidèles de Koh-Lanta ! Cette prouesse est notamment permise par la popularité gigantesque de l’émission chez les enfants (plus de 50% de part de marché en moyenne).

Mais revenons aux audiences du jeu produit par Banijay sur l’ensemble du public. Contrairement à The Voice, dont les audiences baissent régulièrement depuis la saison 3, Koh-Lanta chute par palier. Nous vous proposons ci-dessous un graphique des audiences depuis la saison 7, diffusée pendant l’été 2007.

Après une forte chute en 2008, le jeu passant de 8,2 à 6,9 millions, TF1 était parvenue à redresser les audiences de manière spectaculaire en lançant le premier « All stars » de l’émission : début 2009, les six épisodes du « Retour des héros » avaient réuni 8,3 millions de téléspectateurs. Le retour aux éditions classiques six mois plus tard sera marqué par un retour de l’érosion du programme. Pourtant, à la rentrée 2011 et malgré l’absence de nouveauté majeure, la 13ème saison repartira étrangement à la hausse. L’explication est à trouver du côté de Médiamétrie qui a comptabilisé à partir de cette année-là l’audience différée devant l’essor des offre replay des chaînes françaises.

Depuis la 21ème édition diffusée à la rentrée 2017, et malgré les paysages paradisiaques des îles Fidji, Koh-Lanta a amorcé une chute des audiences qui ne se dément pas malgré les nouveautés injectées dans l’émission. « La guerre des chefs », qui se terminera vendredi prochain, est ainsi la saison la plus faible avec moins de 5,2 millions de téléspectateurs en moyenne (24,5% de PDA). Koh-Lanta se rapproche de plus en plus de la moyenne des premières parties de soirée de TF1, perdant peu à peu son caractère exceptionnel en nombre de téléspectateurs. Avec 38% de parts de marché sur les FRDA de moins de 50 ans cette saison, contre 37% pour les deux précédentes, le jeu reste toutefois un des plus grands succès commercial de la chaîne.