« La Grande Darka » fait 2 fois moins bien que « Les Terriens du Samedi »

En mai dernier, Thierry Ardisson annonçait son départ du groupe Canal, après avoir échoué dans ses négociations avec Vincent Bolloré pour une reconduction a minima de son émission du samedi, quitte à sacrifier celle du dimanche. Dans un communiqué envoyé à la presse, l’homme en noir déclarait: « La chaîne n’a plus les moyens de s’offrir Ardisson et ses équipes. Et je ne veux pas faire de la télé low-cost sous le joug des comptables. » Pour le remplacer, Vincent Bolloré a effectivement opté pour une formule moins chère, avec une nouvelle case offerte à Cyril Hanouna, dans le cadre de son fameux contrat de production annuelle pour le groupe Canal.

Si l’objectif de réduction des coûts est gagné, ce n’est pas le cas de celui du maintien de l’audience. Depuis, la rentrée, Cyril Hanouna rassemble plus de deux fois moins de téléspectateurs que Thierry Ardisson, avec seulement 363.000 téléspectateurs en moyenne devant son émission (toutes parties confondues et hors best-of), contre 819.000 téléspectateurs l’an dernier à la même période.

c8 access graph

La Grande Darka s’est approchée une seule fois de son objectif affiché de 500.000 téléspectateurs, avec 467.000 fanzouzes réunis le 26 octobre dernier. L’objectif était  pourtant faible au regard des audiences de Thierry Ardisson, qui avait déjà dépassé une fois le million de téléspectateurs, à ce moment-ci de l’année. Le pari d’attirer le public de Touche Pas à Mon Poste, plus jeune que celui des Terriens du Samedi, sur une case du week-end était et est toujours difficile à atteindre, et force est de constater que Cyril Hanouna n’a pas réussi à convaincre le public plus âgé du week-end à venir le regarder.

En un an, la case a perdu 460.000 téléspectateurs, 2.5 points d’audience sur le public de quatre ans et plus (2,1% contre 4,6% auparavant) et 2.2 points sur la cible commerciale des femmes responsables des achats de moins de cinquante ans (3,4% contre 5,6%). Face à cet affront médiamétrique, Cyril Hanouna a réagi comme d’habitude en agissant sur le découpage de son émission. En quelques semaines, le début de sa deuxième partie a ainsi glissé progressivement de 20h26 à 20h45. Une astuce qui permet de communiquer sur des audiences « partielles » au delà des 600.000 téléspectateurs. Un score plus honorable, mais toujours en dessous de ce que faisait Thierry Ardisson sur un créneau beaucoup plus conséquent (19h30-21h05).